La mauvaise saison est revenue : la saison des rhumes, de la toux et de la grippe. La plupart des adultes seront vraisemblablement affectés en moyenne quatre fois par an et les enfants encore plus fréquemment. Pensez une seconde au poids économique de la perte financière annuelle, associée aux journées de travail perdues pour arrêt de travail – elle est tout simplement de 3 milliards d’euros ! Et nous ne pouvons rien y faire. Vraiment rien ? 

Le nez qui coule, la fièvre, la gorge douloureuse, etc., tous ces symptômes sont familiers du rhume banal, une maladie pour laquelle les médecins et les compagnies pharmaceutiques n’ont pas encore découvert un traitement « miracle ». En fait, les médicaments en vente libre disponibles ne font que lutter contre les symptômes, mais ne combattent pas la cause. En réalité, on ne peut pas faire grand chose quand le virus lié au rhume ou à la grippe s’est introduit, excepté l’évacuer. 

La meilleure méthode pour lutter contre le rhume est avant tout de l’empêcher d’affecter votre corps. Il existe plusieurs méthodes pour prévenir la grippe et les rhumes, y compris se laver les mains fréquemment, prendre des vitamines et éviter les personnes affectées. Mais la forme de prévention la plus importante et la plus simple liée au rhume banal est peut-être parfois aussi la plus ignorée : une réhydratation suffisante. Les liquides évacuent les impuretés et toxines nocives de notre corps et facilitent la production de mucus. Comme le corps utilise encore plus de liquide que d’habitude quand il lutte contre un rhume ou une grippe, le corps peut être gravement déshydraté sans apport de liquide. Entre autre, la déshydratation peut entraîner une forte fièvre. C’est pourquoi vous devez boire plus d’eau si vous êtes affecté(e) par ces symptômes. En fait, le manque d’eau peut aggraver un rhume et/ou la toux. 

L’eau est de toute évidence le liquide à privilégier, mais les jus de fruits, les infusions et les bouillons sont aussi acceptables. L’eau sous d’autres formes peut aussi s’avérer utile ou efficace. Les boissons chaudes peuvent calmer une gorge douloureuse et peuvent même faciliter la décongestion. Il est aussi recommandé de faire des gargarismes à l’eau salée et des inhalations d’air humide, éventuellement en utilisant un humidifiant. 

La médecine naturelle considère les rhumes comme le mécanisme naturel d’évacuation des toxines du corps. Durant l’automne et l’hiver, notre corps essaye en fait de s’adapter à la saison. Le corps condense les déchets et nettoie les excès de mucus et les congestions des tissus, ceci améliorant la circulation et le pompage du sang pour nous tenir chaud. Ce processus produit néanmoins des symptômes comparables à ceux de la grippe. Boire plus d’eau aide votre corps à évacuer les toxines. Faire de l’exercice et transpirer peut aussi contribuer à évacuer les toxines du corps. 

Concernant la toux, boire une quantité d’eau adéquate réduit et fluidifie la couche de mucus contenue dans les poumons, en rendant la toux moins expectorante. Boire de l’eau contribue aussi à réduire l’inflammation du tissu conjonctif et a un effet calmant évident sur une gorge irritée. L’eau peut prévenir d’un « coup de froid » ou d’un rhum, mais elle peut aussi atténuer les troubles ressentis par les personnes affectées par ces maladies et leur rendre la vie plus agréable. En résumé, plus d’eau peut développer un système immunitaire plus fort. Alors buvez, pour rester en bonne santé, et passez allégrement et sans souci la saison la plus froide de l’année !